Betton & Dragons vous propose de venir vivre de fabuleuses aventures dans une galaxie lointaine, très lointaine, de partir escorter un semi-homme porteur d’un anneau maléfique ou de faire votre chemin jusqu’au Trône de fer. À moins que vous ne préfériez enquêter sur la disparition inexpliquée d’un libraire spécialiste des livres anciens.

Voici les différents univers que nous proposons :

Pathfinder

Tous les mardis soirs de 20 H à 23 H

Pathfinder vous invite à jouer des personnages issus de la culture médiévale-fantastique (du guerrier nain en passant par le barbare demi-orque ou le rôdeur elfe) et de votre imagination (un tieffelin ensorceleur, un halfelin voleur ou pourquoi pas un gobelin alchimiste).

L’univers de Golarion est un monde patchwork vous permettant d’inclure toutes les déclinaisons de la fantasy en restant libre de les mélanger ou non (l’épouvante, le steampunk mais évidemment la fantasy classique, la piraterie, etc.). Les héros seront amenés à aider les communautés en danger, à explorer des lieux mystérieux abandonnés de tous et à déjouer des complots contre les nations ou peuples de Golarion.

Le d20 System qui a donné naissance à Pathfinder est le système de jeu de rôle le plus connu et le plus intuitif qui soit. Déclinaison du premier des jeux de rôle, il a su évoluer au cours des années grâce à un gigantesque playtest mondial pour devenir le système de jeu le plus équilibré et complet existant.

Scion

Bimensuel, les samedis après-midi de 14h à 18h

Scion est une gamme initialement constituée de Scion Hero et Scion Demigod, dont chaque ouvrage se concentre sur un aspect de l’évolution des personnages du statut de héros à celui de demi-dieu, voire de dieu. Il est indépendant du Monde des Ténèbres, mais se déroule à l’époque actuelle. A ces trois ouvrages se sont par la suite ajoutés deux autres ouvrages : Companion et Ragnarok.

Dans l’univers de Scion, les Titans, autrefois enfermés par les Dieux, se sont échappés de « l’Underworld ». Leur réveil a eu des conséquences terribles dans les royaumes des cieux et a provoqué des remous sur la terre : des morts ne trouvent plus le repos et, surtout, les rejetons des Titans se réveillent, prêts à semer le chaos. Les Dieux, issus de plusieurs panthéons, ne préférant pas agir directement dans les affaires des mortels, pour échapper aux terribles liens de la Destinée qui leur enlèveraient leur libre-arbitre, ont donc confié la charge de protéger la planète à leur progéniture : les scions.

L’appel de Cthulhu

Bimensuel, les samedis après midi de 14h à 18h

L’Appel de Cthulhu est un jeu de rôle qui se déroule dans l’univers fantastique de HP LOVECRAFT.
Le jeu propose aux joueurs d’évoluer à différentes époques et dimensions afin de contrecarrer les plans de ces entités.
Les joueurs (investigateurs) incarnent des personnages  » normaux  » qui vivent la vie de  » monsieur  » tout le monde.
Ils sont amenés à résoudre des enquêtes qui au départ sont de simples enquêtes policières mais qui vont dévier vers le paranormal et l’horreur. Ces enquêtes permettent aux joueurs de voyager aux 4 coins du globe et de combattre des créatures en tout genre, des sectes, des sorciers fous …
Un des attraits de ce jeu, c’est que les joueurs ont avant tout besoin de leur tête et ensuite de leurs armes : c’est un jeu de réflexion.

L’Appel de Cthulhu peut être joué par des joueurs débutants, expérimentés, masculins comme féminins. Les règles sont très simples et il est conseillé que ceux-ci connaisse la partie qu’ils utilisent.

L’Appel de Cthulhu est avant tout un jeu d’ambiance. Sa richesse et ses subtilités ne peuvent se révéler que s’il règne une certaine  » tension » autour de la table de jeu. Dans les meilleures parties, cette tension peut prendre la forme d’une angoisse latente, qui débouche parfois sur une véritable peur, profonde et irraisonnée. Certains spécialistes ont prétendu que Lovecraft croyait véritablement aux histoires qu’il racontait. Pour L’Appel de Cthulhu, le Gardien doit persuader les joueurs qu’ils ne se contentent peut-être pas seulement de  » jouer »…
Élément extrêmement innovateur des règles, la Santé Mentale ne doit surtout pas être négligée. Elle constitue un auxiliaire précieux pour le Gardien, car au fur et à mesure de son effritement, les joueurs sentent qu’ils perdent insensiblement le contrôle de leur personnage : une chose qui est parfois plus difficile à accepter qu’un trépas honorable.

Wastburg

Durant les vacances scolaires

Wastburg permet de jouer des gardes dans la cité de Wastburg, tirée du roman de Cédric Ferrand. Le jeu se déroule peu après la fin du roman éponyme.

La cité de Wastburg se situe sur une île située à l’estuaire d’un grand fleuve, lequel sert de frontière entre le royaume loritain (une population aux coutumes étranges, stigmatisée et réputée paresseuse) et le royaume waelmien. Cité franche, un pont relie la ville au royaume waelmien et également, lorsque ce deuxième pont sera terminé, au royaume loritain. La cité doit son indépendance aux puissants mages qui dirigeaient la ville avant la déglingue qui vit, dans un passé indéterminé, la magie disparaître. La dernière relique de cette époque, une tour imposante qui trônait au centre de la cité, vient d’ailleurs d’être détruite dans une mystérieuse explosion qui vit également disparaître le bourgmestre de la cité. La vie de garde à Wastburg est difficile et les personnages-joueurs auront fort à faire pour survivre au crime organisé, aux puissants et aux gardes des autres quartiers, tout ceci en tentant de lutter, mollement, contre le crime, et d’arrondir leurs fins de mois. Le dessinateur est Gary Chalk membre d’honneur de Betton & Dragons.

Runequest

Parties réalisées quand les joueurs sont disponibles

Runequest Aventure dans Glorantha est la 7ème édition de ce jeu sortie un an après D&D. Il se déroule dans le monde mythique de Glorantha, enrichi par son créateur et une immense communauté de puis plus de 30 ans.

Glorantha est un monde mythique et mystique qui se situerait dans l’équivalent terrestre à la fin de l’Antiquité. Le métal le plus répondu est encore le bronze. Dans cet univers, pour empêcher les dieux de détruire le monde, un grand compromis a été édicté entre eux leurs interdisant de se rendre en personne dans le monde matériel. Leurs influences ne se disputent qu’aux travers de leurs adeptes.

Les personnages sont des membres de tribus situées dans la Passe du Dragon. Ils partent un peu à l’aventure dans les périodes de temps libre que leur laissent leur occupation habituelles (fermier, éleveur, guerrier, scribe, guérisseur…).

Le système est le célèbre système Chaosium basé sur des compétences au d100. Il n’y a pas de classe, la progression est totalement libre, mais surtout basée sur l’expérience de action réalisée, et la possibilité de se former auprès d’enseignant sur celle que l’on ne maîtrise pas encore. Le système est efficace, rapide, avec des combats courts et sanglants. Eviter les affrontements, ou si ce n’est pas possible, les préparer au mieux est le seul moyen de vivre suffisamment longtemps pour voir ses enfants grandir !